Côtes de Duras

Côtes de Duras

Côtes de Duras

L’Aquitaine, c’est notre beau Pays… Du Château de Duras, sur ce piton calcaire qui constitue la proue de nos petites montagnes, face à la plaine qui mène à Bordeaux et à l’océan, nous cultivons la vigne depuis belle lurette et produisons des vins à la réputation antique.

Ici, le vigneron ne peut être que rebelle. Sur une terre âpre à conquérir, véritable explosion géologique, nos ancêtres et tous ceux qui nous ont précédés ont su résister pour défendre une culture, un art de vivre. Notre histoire, celle des Ducs de Duras, mais aussi des paysans et des colons qui ont peuplé et cultivé nos vallées, est celle du labeur, de l’obstination et de la passion.

 

L’Aquitaine est également une région historique, dont les contours ont évolué au cours du temps. La Gaule aquitaine est une des trois provinces romaines (avec la Belgique et la Lyonnaise) créées par Auguste en 27 av. J.-C. à partir de la Gaule romaine (outre la Gaule narbonnaise). Le territoire de l’Aquitaine antique, limité au triangle Pyrénées – Atlantique – Garonne, facilement conquis par Crassus, lieutenant de Jules César, en 55 av. J.-C., est ainsi augmenté d’une partie de la Gaule centrale, jusqu’à la Loire.

L’étymologie la plus courante du mot Aquitaine (aqu-itan-ia / akwitania/) est d’en faire un mot parent du latin aqua “eau”, ce qui en ferait le pays des eaux. Le Pays de Duras est donc sis en Aquitaine, aux confins du Lot-et-Garonne, de la Dordogne et de la Gironde. Son célèbre vignoble s’étend depuis l’époque gallo-romaine, au milieu de ses non moins célèbres proches cousins, Bordeaux et Bergerac. Le Vin de Duras acquiert ses lettres de noblesse dès le XIIe siècle.

Fortement apprécié par les Anglais, Seigneurs et Maîtres alors de l’Aquitaine, barriques et tonneaux descendent la Dordogne, la Gironde, en route vers l’Angleterre. Plus tard, François Ier alors Roi de France, le qualifie de “nectar”. L’ardeur, la passion, la volonté des hommes qui mettent leur énergie et leur savoir-faire au service de la vigne permettent d’atteindre dès 1937 la reconnaissance de la qualité indiscutable du vin de Duras.

Par le décret du 16 février 1937, le vignoble des Côtes de Duras est parmi les premiers à obtenir la mention Appellation d’Origine Contrôlée, gage de l’authentique originalité de son vin.

Commenter

Votre adresse email ne sera pas publiée. Compléter les champs requis et marqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.